Portail du financement des PME, PMI, professions libérales, artisans, commerçants et agriculteurs.
1er PORTAIL dédié au FINANCEMENT GLOBAL du PROFESSIONNEL et de l'ENTREPRISE
  • Retrouvez Partenea sur Facebook
  • Suivez Partenea sur twitter
  • Découvrez le blog de Partenea
Les conseils de Partenea : lexique
Les conseils de Partenea
lexique
inscription gratuite

Lexique

Actif immobilisé

  • Immobilisations

    Biens matériels, valeur et titres destinés à rester durablement dans l'entreprise (Durée supérieure à 12 mois). Les immobilisations son regroupés dans la classe 2 du plan comptable “ actif immobilisé ”.

    • Les immobilisations incorporelles

      Elles regroupent essentiellement : les frais d'établissement (201), les frais de recherche et de développement (203), les concessions et droits similaires, brevets, licences, marques, procédés, logiciels, droits et valeurs similaires (205), les fonds de commerce (207) et les droits au bail (206).

      • Frais d´établissement (Compte 201 du PCG)

        Frais attachés à des opérations qui conditionnent l'existence, l'activité ou le développement de l'entreprise mais dont le montant ne peut être rapporté à des productions de biens ou services déterminés.
        Ils sont amortis systématiquement dans un bref délai. Ce délai ne peut, en tout état de cause, excéder 5 ans.

      • Frais de recherche et développement (Compte 203 du PCG)

        Il s'agit de dépenses correspondant aux frais de recherche et de développement réalisés par votre entreprise pour son propre compte. La comptabilisation de ces dépenses (comme charges de l'exercice au cours duquel elles sont engagées) est autorisée selon certaines conditions :

        • projet identifiable
        • faisabilité du projet
        • existence d'un marché pour le projet
        • ...
        respectant ainsi la règle de prudence imposée par le caractère aléatoire de ces activités.
        La durée d'amortissement recommandé est de 5 ans.

      • Concessions et droits similaires, brevets, licences, marques, procédés, droits et valeurs similaires (Compte 205 du PCG)

        Ces éléments incorporels correspondent aux dépenses faites pour obtenir l'avantage que constitue la protection accordée sous certaines conditions au titulaire d'une concession, à l'inventeur, à l'auteur ou au bénéficiaire du droit d'exploitation d'un brevet, d'une marque, de modèles, dessins, droits de propriété littéraire ou artistique.

        Remarque : dans le cas de logiciel, il y a lieu de distinguer le cas ou le logiciel est “indissocié” du matériel (par exemple système d'exploitation fourni avec l'ordinateur) ou “dissocié” du matériel (par exemple suite bureautique, base de données, ERP acquis auprès de l'éditeur ou de l'un de ses revendeurs).

      • Droit au bail (Compte 206 du PCG)

        Le est l'équivalent d'un ticket d'entrée dont une société doit s'affranchir afin d'avoir le droit de jouir et de louer un lieu où la société pourra développer toute ou partie de son activité.

      • Fonds commercial (Compte 207 du PCG)

        Le fonds de commerce est un bien meuble incorporel, qui ne fait pas l'objet d'une évolution et d'une comptabilisation séparée au bilan et qui concoure au développement du potentiel d'activité de l'entreprise. Il est constitué par l'ensemble des biens mobiliers - y compris le droit au bail -, affectés à l'exercice d'une ou plusieurs activités commerciales.

    • Les immobilisations corporelles

      Elles constituent avec les immobilisations incorporelles la substance d'une entreprise, son outil industriel et commercial. Les principales immobilisations corporelles sont les terrains, les constructions, les immobilisations techniques et les matériels et outillages industriels.

      • Terrains (Compte 211 du PCG)

        Expression utilisée lorsque l'entreprise est propriétaire des trois éléments : sol, sous-sol, sur-sol. Il y a lieu de distinguer dans des comptes particuliers :

        • les terrains sans construction
        • les terrains supportant une construction propre
        • les terrains supportant une construction d'autrui

      • Constructions (Compte 213 du PCG)

        • Bâtiments

          Sont considérés comme tels, les fondations, les murs, les planchers, les toitures, les aménagements faisant corps avec eux, à l´exception des éléments qui peuvent en être facilement détachés ou qui en raison de leur nature justifient une inscription distincte en comptabilité.

        • Installations générales, agencement et aménagements des constructions

          Travaux destinés à mettre en état d´utilisation et maintenir en marche les diverses immobilisations de l'entreprise, essentiellement les terrains et les bâtiments.

      • Constructions sur sol d'autrui (Compte 214 du PCG)
        Sol, sous-sol, sur sol.

        Termes utilisés lorsque l'entreprise n'est pas propriétaire de ces trois éléments attachés à une même parcelle de terrain. C'est ainsi que “ sur-sol ” est le terme utilisé lorsque l'entreprise a un droit de construction ou d'utilisation de l'espace situé au-dessus d'un sol dont elle n'est pas propriétaire.

      • Installations techniques, matériel et outillages industriels (Compte 215 du PCG)

        • Installations complexes spécialisées

          Unités complexes fixes d'usage spécialisé pouvant comprendre constructions, matériels ou pièces qui, même séparables par nature, sont techniquement liés pour leur fonctionnement et que cette incorporation de caractère irréversible rend passibles du même rythme d'amortissement.

        • Installations à caractère spécifique

          Installations qui, dans une profession, sont affectées à un usage spécifique et dont l'importance justifie une gestion comptable distincte.

        • Matériel industriel

          Ensemble des équipements et machines utilisés de façon durable utilisés pour l'extraction, la transformation, le façonnage, le conditionnement des matières ou fournitures et pour les prestations de services.

        • Outillage industriel

          Instrument dont l'utilisation associée avec un matériel, spécialise ce matériel dans un emploi déterminé. Par exemple : Machines, outils

      • Autres immobilisations corporelles (Compte 218 du PCG)

        • Installations générales, agencements, aménagements divers

          Ensembles d'éléments dont la liaison organique est la condition nécessaire de leur utilisation et qui sont distincts des unités techniques annexées à des installations d'exploitation ou de transport par canalisation.
          Il en est ainsi par exemple :

          • des installations téléphoniques dont la mise en place incombe à l'entreprise
          • des installations de chauffage du siège et des bureaux administratifs
          • des installations de douche pour le personnel
          • ...

        • Matériel de bureau et matériel informatique

          Machines et instruments tels que machines à écrire, machines comptables, ordinateurs, ..., utilisés par les différents services.

        • Mobilier

          Meubles et objets utilisés de façon durable dans l'entreprise, comme les tables, les chaises, les classeurs ...

Compte d'exploitation

  • Chiffre d'affaires

    Montant des affaires réalisées par l'entreprise avec les tiers dans l'exercice de son activité professionnelle normale et courant

  • Marge

    Différence entre un prix de vente et un coût.
    Une marge est généralement qualifiée à partir du coût auquel elle correspond.
    Exemple. - Marge sur coût d'achat, marge sur coût variable, marge sur coût de production, marge sur coût direct, ... (la marge sur coût “ direct ” est aussi une marge dite “ contributive ”).

  • Valeur ajoutée produite (brute).

    Elle exprime une création de valeur ou l'accroissement de valeur que l'entreprise apporte aux biens et services en provenant des tiers dans l'exercice de ses activités professionnelles courantes. Elle est mesurée par la différence entre la production de la période et les consommations de biens et services fournis par des tiers pour cette production.
    Pour le calcul de la valeur ajoutée, à la production de la période s'ajoute la marge commerciale, représentative de la “ production ” des commerces.

  • Excédent Brut d'Exploitation

    C'est le solde entre les produits d'exploitation et les charges d'exploitation qui ont été consommées pour obtenir ces produits. Il correspond donc au résultat du processus d'exploitation. Il peut être rapproché de l'EBITDA anglo-saxon.

Définitions

  • Besoin en Fonds de Roulement (source WIKIPEDIA)

    Le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) représente le décalage de trésorerie provenant de l'activité courante de l'entreprise (l'exploitation).
    En effet, les clients peuvent payer à l'avance ou avec un délai qui leur est accordé. Les fournisseurs ne sont pas toujours payés au moment de la livraison mais parfois plus tard. En général, en France les cotisations sociales sont payées le 15 du mois suivant. En résumé, le besoin en fonds de roulements résulte des décalages entre les décaissements et encaissements des flux liés à l'activité de l'entreprise et est donc contingent de l'activité de celle-ci.
    Le besoin en fonds de roulement peut etre appelé également « ressource en fonds de roulement » lorsqu'il est négatif.
    Le besoin de financement correspond à l'excédent des emplois (réels) d’investissement de l’exercice sur les ressources (réelles) d’investissement de l’exercice, hors endettement à long et moyen terme.

 | 
 
Partenea © 2004-2017